Meilleurs vœux 2020

Les équipes du groupe B2A Technology (Alstef, BA Systèmes et BA Healthcare) vous souhaitent une bonne et heureuse année 2020 !

voeux

À cette occasion, nous vous invitons à redécouvrir en images nos dernières innovations :

#innovation #intralogistique #loadstar #aéroportuaire #médical #discovery

 

Lancement du projet Handicap Innovation Territoire (HIT)

BA Healthcare rejoint le projet Handicap Innovation Territoire pour développer une solution d’aide au diagnostic pour les patients post AVC en rééducation à la marche.

Le projet Handicap Innovation Territoire (HIT) porté par Lorient Agglomération en partenariat avec le Centre Mutualiste de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles de Kerpape (CMRRF) et le pôle de compétitivité ID2Santé est l’un des 24 projets lauréats de l’appel à projets « Territoires d’innovation », financés dans le cadre du Programme Investissements d’avenir. Son objectif est de faire du handicap un levier d’innovation sociale et technologique au service des citoyens, tout en favorisant l’attractivité économique du territoire.

Fédérant déjà une quarantaine de partenaires (collectivités, institutionnels, académiques, entreprises, startups, associations, etc…), le projet HIT va se concrétiser sur une durée de 8 ans, au travers de nombreuses actions sur le territoire, la création du « CoWork’HIT », centre d’expertise et de ressources sur le handicap, ainsi que par un soutien au développement d’une vingtaine d’entreprises et startups dédiées aux innovations dans le domaine du handicap.

Développer une solution innovante au service du handicap

BA Healthcare participera aux 2 premières années de ce projet pour développer une solution logicielle permettant d’établir des diagnostics de l’état des patients post AVC dans le cadre d’une rééducation à la marche.

BA Healthcare mettra au service du projet, son expérience acquise dans les domaines de la rééducation fonctionnelle et de l’autonomie des personnes et notamment, avec Robo-K, le robot mobile de rééducation de la marche qu’elle a développé pour des patients atteints d’une déficience de la marche d’origine neurologique.

Dans le cadre du projet HIT, BA Healthcare développera un système autonome capable d’acquérir un certain nombre de données (ici via l’utilisation de multi-caméras capturant la démarche des patients) pour établir des critères d’état de ces patients et donc d’évaluer l’efficacité de leur traitement. L’objectif final est d’être en capacité de proposer aux centres de rééducation une solution logicielle d’enregistrement et de vérification de leurs soins de rééducation. Ce projet recours à des technologies innovantes telles que l’intelligence artificielle et le machine learning.

Pour en savoir plus, consultez le site Internet du projet

Robo-K 2, robot mobile de rééducation à la marche en étude clinique

Une nouvelle étude clinique a débuté début novembre au CHU de Rennes et au CMRRF de Kerpape avec deux robots de rééducation à la marche.

S’inscrivant dans la lignée du projet collaboratif Robo-K mené de fin 2012 à janvier 2017 par BA Healthcare pour développer un robot mobile de rééducation de la marche, une nouvelle étude clinique a commencé en novembre au CHU de Rennes et au CMRRF de Kerpape. Celle-ci prend en charge 70 patients pendant 3 ans et a pour objectif de démontrer la pertinence de l’utilisation d’un système robotisé dans la rééducation à la marche post AVC.

Les deux prototypes initiaux développés dans le cadre du projet Robo-K ont été intégralement révisés et bénéficient de nombreuses améliorations pour répondre aux demandes d’évolutions des partenaires. La suspension a été modifiée, différents paliers de vitesse ont été ajoutés et de nouveaux développements informatiques ont été conduits pour simplifier, entre autres, l’utilisation de l’interface par les praticiens.

Après une importante phase de tests menée pour vérifier l’efficacité et la robustesse des développements, les deux démonstrateurs étaient pleinement opérationnels pour prendre part à l’étude.

Deux robots mobiles rééduquent à la marche des patients post AVC

Robo-K

BA Healthcare a livré les deux robots aux deux sites de l’étude. Après une phase de formation des kinésithérapeutes pour qu’ils soient complètement à l’aise dans le maniement du dispositif, BA Healthcare assure le suivi technique pendant toute la durée des essais cliniques.

Deux groupes de patients ont été constitués :

  • Un groupe qui utilise le robot dans le cadre de sa rééducation,
  • Un autre groupe qui bénéficie de séances de rééducation traditionnelles.

Cette étude conduite à l’aveugle (c’est-à-dire sans connaître quel groupe aura bénéficié de quel cadre thérapeutique) permettra d’analyser au fur et à mesure les résultats de chaque groupe et de déterminer, à terme, l’efficacité clinique du dispositif dans le cadre d’une rééducation à la marche post AVC.

Le robot de rééducation Robo-K lauréat du concours de la SOFMER 2017

Ce concours qui visait à identifier et à récompenser les projets innovants susceptibles de réduire le handicap et d’améliorer la réadaptation a récompensé Robo-K, le robot de rééducation à la marche développé par BA Healthcare.

À l’occasion de son 32ème congrès annuel, la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) a organisé pour la deuxième année consécutive le concours « Handicap et Innovation ».

Celui-ci s’est clos le 7 octobre par l’annonce des lauréats des 5 catégories du concours : objet connecté, service à la personne, évaluation, développement durable et rééducation. C’est dans cette dernière catégorie que ROBO-K a été récompensé pour les perspectives qu’il ouvre quant à l’amélioration de la rééducation des patients atteints de troubles de la marche.

Marcher plus avec un robot de rééducation pour marcher mieux

Robot de rééducation

Ce projet collaboratif financé par l’Europe dans le cadre d’un FUI 13 et démarré en sept. 2012 vise à rééduquer les patients atteints d’une déficience de la marche d’origine neurologique, qu’elle soit due à un AVC, une sclérose en plaques, un traumatisme crânien, la maladie de Parkinson, etc.

Pour réapprendre à marcher, les patients ont besoin… de remarcher !Ce réapprentissage est essentiellement limité par les douleurs articulaires des patients et le temps dont les praticiens disposent. Grâce à un système de suspension intelligent qui peut soulager le patient jusqu’à 50% de son poids, les contraintes pesant sur ses articulations se trouvent significativement diminuées. Par ailleurs, le système de localisation du robot de rééducation lui permet de naviguer de manière autonome dans le centre de rééducation, libérant le kinésithérapeute qui se concentre sur l’encouragement du patient et son accompagnement thérapeutique.

Enfin, un système d’enregistrement des paramètres des exercices proposés au patient, permet de lui proposer une thérapie progressive, adaptée à ses progrès.

Utilisé en situation réelle lors d’essais cliniques effectués au CHU de Rennes et au CMRRF de Kerpape auprès d’une cohorte de 36 patients durant 4 semaines, le ROBO-K a significativement amélioré leurs performances de marche. Par exemple sur le test des 10m (parcourir 10m en marchant), les patients mettent 38 secondes à l’issue de la thérapie avec ROBO-K contre 54 secondes auparavant. Il est remarquable de noter que tous les indicateurs de marche évalués lors de l’étude ont été améliorés.

Projet ROBO-K II : un pas de plus vers le marché de la rééducation de la marche

Fort de ces résultats prometteurs, BA Healthcare en partenariat avec le M2S (Laboratoire de biomécanique de l’université Rennes 2) poursuit ces développements avec le projet ROBO-K II démarré fin 2016.

Reprenant l’ADN de ce qui fit le succès du premier projet ROBO-K, notamment la suspension régulée, le nouveau dispositif inclura des biofeedbacks, c’est-à-dire une restitution en temps réel de mesures physiologiques et biomécaniques liées à la qualité de la marche des patients.

Prévu pour fin 2018, ROBO-K II sera un nouveau pas vers une rééducation de la marche plus motivante, plus écologique et plus efficace.

 

ROBO-K à l’honneur du salon Innovatives – SHS

BA Systèmes et l’Université de Rennes 2, partenaires du projet Robo-K, présenteront au Salon Innovatives SHS, le robot autonome de rééducation de la marche.

Organisé par l’institut des sciences humaines et sociales du CNRS, le salon Innovatives SHS, qui aura lieu les 17 et 18 mai 2017 à Marseille, au Palais de l’Europe, promeut les activités de valorisation et de transfert des recherches en sciences humaines et sociales. Cet événement illustre la capacité des équipes de recherche à répondre aux attentes de la société en favorisant le transfert de leurs résultats vers les grands groupes industriels, les PME-PMI, les collectivités locales et le monde associatif.

Robot autonome de rééducation de la marche

Regroupant BA Systèmes, le CEA List, le CHU de Rennes, le CRPPC/LAUREPS de l’université de Rennes 2, le CMRRF de Kerpape et Invensense, le projet ROBO-K repose sur la conception et le développement d’un robot mobile de rééducation de la marche. Centré sur l’activité des praticiens et impliquant leur mobilisation durant tout le processus d’innovation, il a permis la mise en œuvre d’une dynamique de co-conception ayant abouti au dépôt des brevets associant les partenaires techniques, cliniques et académiques. Ce système robotisé s’insère dans la pratique quotidienne des rééducateurs ou l’organisation des soins.

BA Healthcare, qui a conçu les deux démonstrateurs du projet Robo-K, est, depuis plusieurs années, fortement impliquée dans des projets de recherche et d’innovation collaborative, plaçant au cœur de sa démarche l’humain et la compréhension de l’environnement dans lesquels les robots évoluent. Robo-k est la parfaite illustration d’un regroupement de compétences et de savoir-faire réussi entre robotique mobile et sciences humaines.

RDV SUR LE STAND STAND N°SA-11 POUR DÉCOUVRIR ROBO-K

En savoir plus sur Innovatives

En savoir plus sur Robo-K

Un robot mobile de rééducation de la marche à Innorobo

BA Robotic Systems Group présentera FORWARD, robot mobile de rééducation de la marche, au prochain salon Innorobo qui se déroulera du 16 au 18 mai aux Docks de Paris

Robot mobile de rééducation de la marche

Dans la lignée de Robo-K, robot autonome de rééducation de la marche, FORWARD offre une réelle opportunité pour rééduquer la marche facilement, en toute sécurité et en toute autonomie.

BA Healthcare, société sœur de BA Systèmes, fournit au monde médical des solutions robotiques sûres et innovantes pour la rééducation et l’autonomie, avec un souci constant accordé au bien-être et à la récupération rapide des patients.

Avec FORWARD, le patient peut évoluer en toute sécurité et de façon autonome. Le robot l’empêche de tomber et le guide à travers le centre de réadaptation ou dans une résidence. Le kinésithérapeute peut se concentrer uniquement sur la motivation du patient et sur ses progrès plutôt que de soutenir son poids. Spécialement conçu pour la réhabilitation de la marche après un AVC, le robot est une aide décisive pour faire marcher les patients le plus tôt et autant que possible.

 

DÉCOUVREZ FORWARD SUR INNOROBO
DOCK PULLMAN, STAND S02

 

EN SAVOIR PLUS SUR INNOROBO

ROBO-K c’est fini, vive ROBO-K II !

Lancé en septembre 2012, le projet collaboratif ROBO-K qui visait à concevoir un robot mobile de rééducation de la marche s’est terminé le 12 janvier dernier.

Un projet robotique innovant et passionnant

Une réunion de clôture s’est tenue le 12 janvier dernier au service de médecine physique et de réadaptation du CHU de Rennes en présence de tous les partenaires, financeurs et pôles de compétitivité impliqués dans le projet.

Premier dispositif ambulatoire autonome pour la rééducation de la marche, Robo-K intègre de très nombreuses innovations techniques pour proposer au patient une rééducation écologique, la plus proche d’une marche naturelle, sans entrave ni aide technique.

Une démonstration du robot a permis aux partenaires d’appréhender et de visualiser le dispositif en fonctionnement dans un environnement thérapeutique.

Robo-K
Robo-K
Robo-K

Cette rencontre était aussi et surtout l’occasion de dresser un bilan et les résultats d’un projet passionnant tant humainement que techniquement. ROBO-K a fédéré, pendant 3 ans et demi, 6  partenaires autour d’un même objectif : apprendre à faire remarcher à l’aide de techniques avancées issues de la robotique.

Robo-K

Acceptabilité sociale du robot mobile

Le projet ROBO-K était également innovant par son approche et la place accordée aux questions d’usage et d’acceptabilité. Ces notions ont été le fil conducteur du projet, organisé autour de l’idée qu’un objet technique, pour servir sa finalité thérapeutique, devait s’insérer dans un processus impliquant différents acteurs (médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, patients) au sein de l’organisation des soins d’un établissement particulier.

Dans le cadre de l’étude pilote qui visait justement à évaluer l’acceptabilité sociale des usages du dispositif, deux démonstrateurs ont rejoint le CHU de Rennes et le CMRRF de Kerpape en septembre 2015.

Des résultats très encourageants

Les résultats de l’étude sont très encourageants tant au niveau de l’acceptabilité du dispositif que sur son efficacité clinique. Sur un échantillon constitué de 36 patients, la majorité des indicateurs mesurant les performances de la marche se sont nettement améliorés. Par exemple, la mesure FAC (Functional Ambulation Classifications), test de marche fonctionnelle qui évalue la capacité d’ambulation, augmente de 40% en moyenne chez les patients.

Les résultats d’autres tests confirment l’efficacité clinique prometteuse du robot :

  Avant l’utilisation de Robo-K Après 4 semaines d’utilisation de Robo-K
10 MWT (10 meter walk test – test de marche sur 10 mètres) 54 secondes 38 secondes
TUG (Time up & Go – test du lever de chaise et marche) 47 secondes 32 secondes
6MWD (6-min walk distance – test de marche de 6 minutes) 103 mètres 164 mètres

Et après ?

Cette réunion fut également l’occasion d’annoncer le lancement du nouveau projet ROBO-K II. Projet collaboratif sur 18 mois financé par la région Bretagne et réunissant BA HEALTHCARE et le M2S (Laboratoire de biomécanique de l’Université Rennes 2), ROBO-K II permettra d’inclure la fonctionnalité de biofeedback qui n’avait pu être développée au cours du premier projet et de proposer un nouveau dispositif mobile plus proche des attentes du marché, dans la perspective de sa future industrialisation. Le projet ROBO-K II devrait commencer courant février.

En parallèle, dans le cadre d’un FHU (projet de recherche Fédératif Hospitalo-Universitaire), le CHU de Rennes continuera d’utiliser le démonstrateur ROBO-K pour mener une étude d’efficacité auprès de 74 patients supplémentaires et consolider ainsi ses premiers résultats très encourageants.

BA Healthcare aux prochaines Matinales de Rennes Atalante

Jeudi 31 mars de 8h15 à 10h15, Julien Cau, responsable opérationnel de BA Healthcare, participera à cette matinale placée sous le thème « Rééducation et assistance robotisées : quels sont les enjeux et les perspectives ? ».

Elle aura lieu à l’Ifpek (Institut de formatioin en pédicurie-podologie, ergothérapie et masso-kinésithérapie), Rennes Atalante Villejean, 12 rue Louis Bertrand à Rennes.

Pour en savoir plus et s’inscrire en ligne